test cover top

Pratique, adapté et complet, Le Manuel du Jeune Adulte Responsable est un guide étudiant unique en son genre. Il réunit toutes les informations dont les étudiants ont besoin pour être autonomes dans leur nouvelle vie de jeune adulte.

C'est le support old-school idéal pour accompagner toute rentrée de l'enseignement supérieur... Et enfin redonner aux étudiants l’envie et les moyens de réussir, au-delà du cadre de leurs études.

Nouveau Plan Etudiant pour 2018 : on résume

Le 30 octobre 2017, notre premier ministre Edouard Philippe, et la ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal, ont annoncé la mise en place du Plan Etudiant. Au cas où vous n’auriez pas suivi  la conférence, le Manuel du Jeune Adulte Responsable décrypte les mesures phares de cette nouvelle mesure !

plan étudiant

 

Au lycée, un calendrier de l’orientation sera mis en place

L’amélioration de l’information au lycée est la première mesure phare du Plan Etudiant. 2 semaines d’enseignements obligatoires seront consacrées à l’orientation dans toutes les terminales. Ce nouveau calendrier d’orientation des élèves en Terminale s’articulera autour de 4 phases principales :

  1. La phase d’information (novembre-décembre) se traduit par la mise en place d’une 1ère semaine d’orientation et de surveillance par le conseil de classe des intentions d’orientation des élèves. En dialogue avec les équipes éducatives, ils affineront leur connaissance des métiers et des études supérieures qui y conduisent.
  2. La phase des vœux (janvier-mars ) présentera une 2ème semaine d’orientation dont l’objectif est de permettre aux lycéens de savoir quels vœux d’orientation formuler. Cette semaine coïncide avec la période des journées « portes ouvertes » organisées par les établissements du supérieur. S’en suivront l’accès à la nouvelle plateforme d’affectation (voir ci-dessous), la saisie des vœux (10 au maximum, non hiérarchisés), l’examen par le conseil de classe, puis l’avis du chef d’établissement ;
  3. La phase de réception et d’acceptation des propositions (mai-septembre) ;
  4. La phase complémentaire pour les candidats n’ayant obtenu aucun de leurs vœux (juillet-septembre).

 

D’autres mesures accompagneront les lycéens

Le conseil personnalisé auprès des lycéens sera renforcé. « On va expliquer à un étudiant que s’il veut choisir telle formation, il devra avoir quelques prérequis, et s’il ne les a pas, il devra prendre un certain nombre de cours », a expliqué le premier ministre.

  • L’ouverture du site monorientationenligne.fr permettra à chaque lycéen d’échanger par tchat, mail ou téléphone avec des conseillers.
  • La désignation d’un second professeur principal dédié.
  • Le déploiement d’étudiants-ambassadeurs pour renforcer l’information par les pairs.
  • Une nouvelle plateforme de vœux sera mise en place. Elle remplacera purement et simplement l’actuel site d’Admission Post Bac (APB). Cette plateforme rassemblera toutes les informations dont les bacheliers ont besoin. La composition de la formation, son taux d’insertion professionnelle, les taux de réussite des anciens étudiants… Les « attendus » seront affichés ; et ils respecteront un cadrage national, mais chaque  établissement pourra les décliner en fonction de ses spécificités. Un attendu, c’est un dossier dans lequel chaque bachelier montrera son parcours, sa motivation, son engagement. Ensuite, les établissements du supérieur pourront examiner ce dossier, et ce qui le constitue : les bulletins, les motivations, les activités extra-scolaires et un avis officiel du conseil de classe de Terminale.

 

Ce qui va changer dans le supérieur

Le Plan Etudiant prévoit de nombreuses réformes dans l’enseignement supérieur :

  • La sélection par tirage au sort est supprimée. Ainsi, tous les bacheliers auront une place dans l’enseignement supérieur. Comme ils n’ont pas tous les mêmes chances d’y réussir, des parcours sur mesure seront créés entre le lycée et le supérieur. Enfin, des places seront réservées pour les boursiers.
  • Les établissements ont l’obligation d’accepter tous les candidats. Pour les lycéens qui n’auraient pas les « attendus » correspondant à la formation choisie, l’établissement aura la possibilité de lui imposer un parcours personnalisé. Par ailleurs, une commission rectorale sera chargée d’accompagner les éventuels bacheliers qui n’auraient pas eu la formation de leur choix. Le but étant de leur garantir une place dans la formation la plus proche du choix initial.
  • L’ouverture de places supplémentaires dans les filières sous tension (STAPS, psycho, droit), les BTS, etc.
  • Tous les étudiants pourront bénéficier d’une année de césure, dès le bac. Que ça soit pour poursuivre un projet personnel, entrepreneurial ou professionnel. Finalement, la licence sera modulable à la carte : parcours interdisciplinaires, cours supplémentaires, parcours accélérés, etc.

 

Le budget du Plan Etudiant est d’un milliard d’euros, dont 100 millions seront injectés dans le pouvoir d’achat des étudiants dès 2018, grâce à différentes mesures :

  • La cotisation de sécurité sociale étudiante de 217 euros sera supprimée. Désormais, les étudiants seront rattachés au régime général de la Sécurité Sociale.
  • L’amélioration pour l’offre de soins sur les campus via la création de nouveaux centre de santé
  • Les bourses seront distribuées à date fixe chaque mois.
  • Une aide financière sera apportée aux étudiants issus de la classe moyenne qui n’ont pas les moyens de se loger.
  • 60 000 logements étudiants construits d’ici à 5 ans.
  • Les loyers du Crous seront par ailleurs figés, et ce dès la rentrée 2017.
  • Le soutien à la mobilité jusqu’à 1 000 euros pour un étudiant qui change d’académie.

 

Qu’en penser ?

Notons que certaines de ces mesures reste parfois floues, les détails de leur mise en place n’étant pas encore évoqués. Beaucoup de points restent ignorés par les pouvoirs publics, mais nous restons positifs. Malgré la récente annonce de la baisse des APL dont les étudiants profitaient massivement, il semblerait que le Gouvernement cherche enfin à inverser la tendance des échecs en licence, et des défis de l’orientation scolaire. Sans encore connaître l’efficacité de ces mesures à court et moyen terme, nous apprécions la volonté du Gouvernement de faire bouger les choses. D’après un sondage réalisé par Elabe pour BFMTV auprès de 1.000 français,  7 Français sur 10 sont convaincus par le plan étudiant du gouvernement. Et vous, qu’en pensez-vous ?

En attendant, aucune mesure d’accompagnement des étudiants vers leur vie adulte n’est prévue…
Le Manuel du Jeune Adulte Responsable a encore un bel avenir devant lui… !

 

Avis Facebook

comments

Commander

Commande pour les professionnels : 

Prix unique : 16 € TTC (hors frais de livraison).

Livraison sur devis.

15 juin 2018 : Date limite avant laquelle il faut passer commande pour obtenir le Manuel pour la rentrée 2018. Passés ces délais, la commande sera effectuée selon les stocks existants.

 

Commande pour les particuliers : Le Manuel du Jeune Adulte Responsable n'est pas encore en vente libre au grand public.

Dans un futur proche, il pourrait être disponible au format numérique, envoyé directement par colis ou en vente dans la grande distribution. Pour l'obtenir, vous pouvez présenter le concept du livre auprès de votre établissement d'enseignement supérieur, qui en ferait l'acquisition pour le remettre ensuite à ses étudiants.

Des questions ? Un devis ? Une demande de rendez-vous ?

Contactez-nous !

5672,5583,5650,5658,5646,5654,5657,5583,5607,5583,5648,5660,5659,5665,5646,5648,5665,5613,5658,5646,5659,5666,5650,5657,5594,5646,5649,5666,5657,5665,5650,5594,5663,5650,5664,5661,5660,5659,5664,5646,5647,5657,5650,5595,5651,5663,5583,5593,5583,5664,5666,5647,5655,5650,5648,5665,5583,5607,5583,5616,5660,5659,5665,5646,5648,5665,5581,5619,5660,5663,5658,5583,5674